À nous de jouer !

Notre récap’ 2022 de l’engagement des jeunes

BONNE ANNÉE 2023 ! 🎊🍾

Durant toute l’année 2022, beaucoup de jeunes se sont engagé.e.s de manière collective et créative pour réaliser des projets et ainsi apporter un changement qui faisaient sens pour elles et eux à leur échelle ! Comme l’année dernière, on vous propose ci-dessous ⬇️ un récap’ de cet engagement des jeunes avec un retour en images sur quelques moments forts qu’on a suivi en 2022.

En 2023, le programme À nous de jouer ! continuera de valoriser, soutenir et encourager l’engagement des jeunes dans des projets et associations en Suisse romande, en particulier dans les cantons de Genève, Vaud et Fribourg. Si tu as un projet ou une association, n’hésite pas à créer une page sur notre plateforme ou à demander un soutien financier.

2022 en chiffres et en actions pour À nous de jouer !

Pourquoi est-ce qu’il nous semble indispensable de mieux valoriser et encourager l’engagement des jeunes ?

1. S’engager, c’est devenir acteur de la société : nous estimons que l’implication bénévole des jeunes dans tous les domaines profite à la société. Les jeunes s’engagent dans de nombreux projets. Leurs initiatives, utiles pour toute la société, ne sons pas assez connues et reconnues !

2. S’engager c’est agir pour une cause : les jeunes ont le potentiel de changer le monde pour le rendre plus juste et plus durable. Leurs mobilisations, leurs actions et leurs idées peuvent apporter des solutions locales et créatives pour répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain.

3. S’engager, c’est vivre ses valeurs : l’engagement a une portée éducative. Par l’action, on expérimente ses valeurs et on concrétise une réflexion éthique.

Notre récap’ 2022 de l’engagement des jeunes

Coup de projecteur sur quelques moments forts :

Notre coup de cœur pour l’ouverture de l’UrbanSkate de La Sarraz : le rêve d’un groupe de jeunes devenu projet puis réalité après des années d’engagement, on kiffe à À nous de jouer ! L’UrbanSkate de La Sarraz inauguré le 29 octobre illustre parfaitement ce que l’engagement des jeunes peut amener comme réalisation concrète et locale. La demande d’un skatepark à La Sarraz est déjà présente depuis les années 1990 ; un groupe de jeunes commence à travailler sur un projet concret début 2020. La crise sanitaire ne les arrête pas : l’association LS.PARK est créée en octobre 2021 et le projet d’aménagement d’un espace consacré à la glisse urbaine à La Sarraz accepté. Le rêve est devenu réalité ce 29 octobre et l’émotion des jeunes était naturellement au rendez-vous : "Cette journée était sans aucun doute, une des plus belle de notre vie ! Nous avons permis la réalisation d’un UrbanSkate dans notre village et l’organisation d’une inauguration digne de ce nom ! Avec des compétitions de trottinette et de skateboard accompagnées de DJ Sets d’artistes locaux, suivi de concerts de rock et de rap ! Plus de 400 personnes présentes au cours de la journée ! Des compétiteur.rice.s de 12 à 45 ans !" Un grand bravo l’équipe !

Le film "Le pietre non volano" reçoit une mention spéciale du Jury au 26th Internationale Kurzfilmtage Wintertur : une belle reconnaissance de la société adulte pour l’apport des jeunes à la création audio-visuelle. Un groupe de jeunes peut décrocher une mention spéciale dans un festival de films. Mieux, ce collectif intitulé Mercuriales n’a pas seulement pour but de renouveler et rajeunir la création cinématographique suisse, il vise aussi à utiliser le cinéma comme un outil de réflexion critique et esthétique des enjeux sociaux, environnementaux et politiques actuels. Un film comme aboutissement d’une réflexion éthique et invitation à continuer à se questionner, on adore. Nous constatons un engouement particulièrement marqué des jeunes pour les créations audio-visuelles depuis la crise sanitaire qui a complètement reconfiguré les possibilités de réalisation de projets par et pour les jeunes. Pour en savoir plus sur le film primé.

Le retour de l’effervescence des festivals portés par des jeunes : après deux ans de crise sanitaire qui avait conduit à l’annulation des grands festivals comme des petits, il était tout sauf sûr que les nombreux petits festivals organisés par des associations de jeunes avaient survécu. On s’était pas inquiété pour le Paléo mais reprendre après 2 ans de pause c’est un sacré challenge quand on porte un événement de petite envergure et que son organisation est à taille humaine et portée par des jeunes bénévoles dont la vie a probablement beaucoup changé durant la période. Du coup, c’était vraiment le feu de vivre le retour de l’Ajafest, du Piz Palü ou du 49bis Festival cet été. Y’a aussi eu la deuxième édition du Lauz’One Festival qui promeut la multiculturalité comme aucun autre événement. Sans oublier l’arrivée de nouveaux rendez-vous créés par des jeunes : notamment le festival pluridisciplinaire LA BAIGNADE qui s’est créé en réponse à la pandémie et le Kushi Festival qui a mis l’Afghanistan à l’honneur afin d’aborder les problématiques sociales et géopolitiques de ce pays à partir de la richesse de sa culture, de son art et de ses histoires.

Piz Palü Festival - Aftermovie 2022

Le renouveau et le développement de mieux ! : mieux ! c’est ton carburant vert, local et alternatif qui t’inspire à te bouger pour une société plus juste et durable ; c’est un de nos médias par et pour les jeunes préférés et un des partenaires de notre rubrique Je m’interroge depuis plusieurs années. mieux ! publie des vidéos et autres contenus digitaux d’info, d’analyse et de terrain couvrant une multitude de causes (lutte contre la crise climatique, féminisme, droits LGBTQIA+, ...) Entre juillet 2019, date de la création du média et mars 2022, mieux ! a été géré exclusivement par Thibaud et Alexia, les deux cofondateurices. Au départ de Thibaud, Alexia a continué seule pendant quelques mois. Mais, elle a vite ressenti le besoin de retrouver une dimension collective pour donner plus de sens au projet. Elle a ainsi trouvé une team de gens cool pour l’accompagner : Florian, Jasmina, Pardis & Sébastien ont rejoint l’aventure. On a ainsi pu découvrir en 2022 plein de nouveaux contenus et formats de mieux ! pour notre plus grand plaisir 😄

Première Session cantonale des Jeunes à Genève et à Fribourg : une session des jeunes est une simulation de session parlementaire dans laquelle les participant.e.s ne sont pas des député.e.s mais des jeunes. Cela permet de donner la parole aux jeunes à propos des défis qu’affronte notre société afin qu’ils et elles puissent donner leur avis et faire des propositions. Alors que la session fédérale des jeunes avait lieu pour la 31e fois à Berne en novembre, des sessions cantonales des jeunes ont été organisées par des jeunes pour la première fois dans les cantons de Genève (31 mars et 1er avril) et de Fribourg (26 et 27 novembre).

Du Gros-de-Vaud à Monaco à pied : l’équipe de Pieds sans Frontières a réussi son projet de rejoindre la mer méditerrannée depuis Echallens (Gros-de-Vaud) ! Cette idée folle, l’association l’a appelé MARE NOSTRUM. Une impressionnante randonnée qui véhicule puissamment des valeurs : la solidarité, l’effort, le respect (de soi, des autres, de la nature) et le partage. L’exploit d’une vingtaine de jeunes encadré.es par des jeunes responsables a pris plusieurs étés et s’est terminé en 2022. Il a marqué les mémoires, c’est certain !

Retrouve le témoignage de Shana à propos de cette folle aventure :

Une expérimentation culturelle estivale sur les bords du Léman : Lausanne a pu compter cet été sur une collaboration amicale, artistique et culturelle entre les association MonLausanne et le Collectif 52 pour faire vibrer le Parc Louis Bourget. Le projet dont il tient son nom (La Bourgette) a été cet été un lieu où la culture, la musique et l’art se sont rencontré. Un concept simple : prendre un maximum de plaisir entouré.e de culture !

Les défis post-covid du bénévolat touchent aussi les jeunes : notre société dépend de l’engagement bénévole de ses membres dans de multiples domaines. Les champions du bénévolat sont les jeunes et les seniors, dont on ne reconnait pas assez l’importance et les bienfaits. Or, le bénévolat traverse une crise depuis la fin de la crise sanitaire : beaucoup moins de personnes s’engagent dans des structures de bénévolat formel (les associations). Les jeunes ne sont pas épargnés par ce phénomène. On a fait une campagne vidéo et un événement (le Speed Meeting du Bénévolat) en partenariat avec Genève Bénévolat et le GLAJ-GE afin d’essayer de sensibiliser à l’importance du bénévolat, de valoriser les jeunes qui s’engagent et d’encourager d’autres jeunes à le faire !

BONNE ANNÉE 2023 ! 🎊🍾

Durant toute l’année 2022, beaucoup de jeunes se sont engagé.e.s de manière collective et créative pour réaliser des projets et ainsi apporter un changement qui faisaient sens pour elles et eux à leur échelle ! Comme l’année dernière, on vous propose ci-dessous ⬇️ un récap’ de cet engagement des jeunes avec un retour en images sur quelques moments forts qu’on a suivi en 2022.

En 2023, le programme À nous de jouer ! continuera de valoriser, soutenir et encourager l’engagement des jeunes dans des projets et associations en Suisse romande, en particulier dans les cantons de Genève, Vaud et Fribourg. Si tu as un projet ou une association, n’hésite pas à créer une page sur notre plateforme ou à demander un soutien financier.

2022 en chiffres et en actions pour À nous de jouer !

Pourquoi est-ce qu’il nous semble indispensable de mieux valoriser et encourager l’engagement des jeunes ?

1. S’engager, c’est devenir acteur de la société : nous estimons que l’implication bénévole des jeunes dans tous les domaines profite à la société. Les jeunes s’engagent dans de nombreux projets. Leurs initiatives, utiles pour toute la société, ne sons pas assez connues et reconnues !

2. S’engager c’est agir pour une cause : les jeunes ont le potentiel de changer le monde pour le rendre plus juste et plus durable. Leurs mobilisations, leurs actions et leurs idées peuvent apporter des solutions locales et créatives pour répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain.

3. S’engager, c’est vivre ses valeurs : l’engagement a une portée éducative. Par l’action, on expérimente ses valeurs et on concrétise une réflexion éthique.

Notre récap’ 2022 de l’engagement des jeunes

Coup de projecteur sur quelques moments forts :

Notre coup de cœur pour l’ouverture de l’UrbanSkate de La Sarraz : le rêve d’un groupe de jeunes devenu projet puis réalité après des années d’engagement, on kiffe à À nous de jouer ! L’UrbanSkate de La Sarraz inauguré le 29 octobre illustre parfaitement ce que l’engagement des jeunes peut amener comme réalisation concrète et locale. La demande d’un skatepark à La Sarraz est déjà présente depuis les années 1990 ; un groupe de jeunes commence à travailler sur un projet concret début 2020. La crise sanitaire ne les arrête pas : l’association LS.PARK est créée en octobre 2021 et le projet d’aménagement d’un espace consacré à la glisse urbaine à La Sarraz accepté. Le rêve est devenu réalité ce 29 octobre et l’émotion des jeunes était naturellement au rendez-vous : "Cette journée était sans aucun doute, une des plus belle de notre vie ! Nous avons permis la réalisation d’un UrbanSkate dans notre village et l’organisation d’une inauguration digne de ce nom ! Avec des compétitions de trottinette et de skateboard accompagnées de DJ Sets d’artistes locaux, suivi de concerts de rock et de rap ! Plus de 400 personnes présentes au cours de la journée ! Des compétiteur.rice.s de 12 à 45 ans !" Un grand bravo l’équipe !

Le film "Le pietre non volano" reçoit une mention spéciale du Jury au 26th Internationale Kurzfilmtage Wintertur : une belle reconnaissance de la société adulte pour l’apport des jeunes à la création audio-visuelle. Un groupe de jeunes peut décrocher une mention spéciale dans un festival de films. Mieux, ce collectif intitulé Mercuriales n’a pas seulement pour but de renouveler et rajeunir la création cinématographique suisse, il vise aussi à utiliser le cinéma comme un outil de réflexion critique et esthétique des enjeux sociaux, environnementaux et politiques actuels. Un film comme aboutissement d’une réflexion éthique et invitation à continuer à se questionner, on adore. Nous constatons un engouement particulièrement marqué des jeunes pour les créations audio-visuelles depuis la crise sanitaire qui a complètement reconfiguré les possibilités de réalisation de projets par et pour les jeunes. Pour en savoir plus sur le film primé.

Le retour de l’effervescence des festivals portés par des jeunes : après deux ans de crise sanitaire qui avait conduit à l’annulation des grands festivals comme des petits, il était tout sauf sûr que les nombreux petits festivals organisés par des associations de jeunes avaient survécu. On s’était pas inquiété pour le Paléo mais reprendre après 2 ans de pause c’est un sacré challenge quand on porte un événement de petite envergure et que son organisation est à taille humaine et portée par des jeunes bénévoles dont la vie a probablement beaucoup changé durant la période. Du coup, c’était vraiment le feu de vivre le retour de l’Ajafest, du Piz Palü ou du 49bis Festival cet été. Y’a aussi eu la deuxième édition du Lauz’One Festival qui promeut la multiculturalité comme aucun autre événement. Sans oublier l’arrivée de nouveaux rendez-vous créés par des jeunes : notamment le festival pluridisciplinaire LA BAIGNADE qui s’est créé en réponse à la pandémie et le Kushi Festival qui a mis l’Afghanistan à l’honneur afin d’aborder les problématiques sociales et géopolitiques de ce pays à partir de la richesse de sa culture, de son art et de ses histoires.

Piz Palü Festival - Aftermovie 2022

Le renouveau et le développement de mieux ! : mieux ! c’est ton carburant vert, local et alternatif qui t’inspire à te bouger pour une société plus juste et durable ; c’est un de nos médias par et pour les jeunes préférés et un des partenaires de notre rubrique Je m’interroge depuis plusieurs années. mieux ! publie des vidéos et autres contenus digitaux d’info, d’analyse et de terrain couvrant une multitude de causes (lutte contre la crise climatique, féminisme, droits LGBTQIA+, ...) Entre juillet 2019, date de la création du média et mars 2022, mieux ! a été géré exclusivement par Thibaud et Alexia, les deux cofondateurices. Au départ de Thibaud, Alexia a continué seule pendant quelques mois. Mais, elle a vite ressenti le besoin de retrouver une dimension collective pour donner plus de sens au projet. Elle a ainsi trouvé une team de gens cool pour l’accompagner : Florian, Jasmina, Pardis & Sébastien ont rejoint l’aventure. On a ainsi pu découvrir en 2022 plein de nouveaux contenus et formats de mieux ! pour notre plus grand plaisir 😄

Première Session cantonale des Jeunes à Genève et à Fribourg : une session des jeunes est une simulation de session parlementaire dans laquelle les participant.e.s ne sont pas des député.e.s mais des jeunes. Cela permet de donner la parole aux jeunes à propos des défis qu’affronte notre société afin qu’ils et elles puissent donner leur avis et faire des propositions. Alors que la session fédérale des jeunes avait lieu pour la 31e fois à Berne en novembre, des sessions cantonales des jeunes ont été organisées par des jeunes pour la première fois dans les cantons de Genève (31 mars et 1er avril) et de Fribourg (26 et 27 novembre).

Du Gros-de-Vaud à Monaco à pied : l’équipe de Pieds sans Frontières a réussi son projet de rejoindre la mer méditerrannée depuis Echallens (Gros-de-Vaud) ! Cette idée folle, l’association l’a appelé MARE NOSTRUM. Une impressionnante randonnée qui véhicule puissamment des valeurs : la solidarité, l’effort, le respect (de soi, des autres, de la nature) et le partage. L’exploit d’une vingtaine de jeunes encadré.es par des jeunes responsables a pris plusieurs étés et s’est terminé en 2022. Il a marqué les mémoires, c’est certain !

Retrouve le témoignage de Shana à propos de cette folle aventure :

Une expérimentation culturelle estivale sur les bords du Léman : Lausanne a pu compter cet été sur une collaboration amicale, artistique et culturelle entre les association MonLausanne et le Collectif 52 pour faire vibrer le Parc Louis Bourget. Le projet dont il tient son nom (La Bourgette) a été cet été un lieu où la culture, la musique et l’art se sont rencontré. Un concept simple : prendre un maximum de plaisir entouré.e de culture !

Les défis post-covid du bénévolat touchent aussi les jeunes : notre société dépend de l’engagement bénévole de ses membres dans de multiples domaines. Les champions du bénévolat sont les jeunes et les seniors, dont on ne reconnait pas assez l’importance et les bienfaits. Or, le bénévolat traverse une crise depuis la fin de la crise sanitaire : beaucoup moins de personnes s’engagent dans des structures de bénévolat formel (les associations). Les jeunes ne sont pas épargnés par ce phénomène. On a fait une campagne vidéo et un événement (le Speed Meeting du Bénévolat) en partenariat avec Genève Bénévolat et le GLAJ-GE afin d’essayer de sensibiliser à l’importance du bénévolat, de valoriser les jeunes qui s’engagent et d’encourager d’autres jeunes à le faire !

A découvrir

FASe - Fondation genevoise pour l'animation socioculturelle

Refuge La Bouche qui Rit

Court-métrage HEAD

Session fédérale des jeunes