À nous de jouer !

Je construis un budget

Tu y es presque ! Tu as ton projet, tu sais exactement ce que tu veux faire, où et quand et tu as une idée bien précise de comment tu vas le mettre en place. Il te manque pourtant un élément essentiel : comment vas-tu financer ton projet et à quelle hauteur ?

Même le plus petit des projets a besoin d’un budget. Il te faudra bien un lieu, des couverts et à manger pour faire ton repas. Il faut donc que tu construises un budget pour avoir une idée des dépenses et des entrées nécessaires à la tenue de ton projet.

Pour construire un budget, rien de plus simple. Commence par faire une liste de l’ensemble des dépenses que tu vas avoir. Il peut s’agir du matériel que tu vas devoir acheter (la nourriture pour le repas), louer (le lieu ou des assiettes et des couverts), des services que tu vas solliciter (un traiteur ou un graphiste pour le flyer de l’événement), etc. Il faut ensuite que tu te renseignes pour envisager le prix que cela va te coûter et pour cela tu dois t’aider de ta vision du projet. Est-ce que tu avais envisager un repas canadien ou tu préfèrerais faire appel à un traiteur ? Une simple lettre que tu fais toi-même suffira-t-elle ou veux-tu faire appel à un graphiste ? Ces services n’ont pas le même prix.

Il faut enfin lister les entrées, c’est-à-dire les produits et recettes du projet s’il y en a (ventes, cotisations) et compléter ces entrées avec les soutiens financiers obtenus ou envisagés. La base d’un budget est qu’il doit être à l’équilibre. Cela veut dire que le montant total des dépenses est équivalent au montant total des entrées.

Imagine que tu as 10 voisins et voisines. Tu sais qu’ils et elles sont très occupé-e-s et qu’ils et elles n’auront pas le temps de cuisiner. Tu veux donc faire appel à un traiteur. Pour cela, tu proposes que chacun et chacune participent à hauteur de 20 CHF par personne. Cela te donne ainsi un budget de 200 CHF pour ton événement. Par chance, tes parents acceptent que tu imprimes l’invitation chez toi. Tu utilises tes talents et dessines toi-même l’invitation. Pour ce qui est du lieu, tu proposes le parc à côté de l’immeuble. Tu t’es renseigné et son utilisation est gratuite. Tu sais par contre qu’il te faudra acheter couverts, serviettes, sac poubelle et tu prévois également des feuilles et des crayons pour une petite activités. Tu vas jeter un coup d’œil dans une grande surface et tu budgètes cela à 20 CHF. Il te reste ainsi 180 CHF pour le traiteur.

Faire un budget peut paraître difficile, mais c’est quelque chose que tu fais au quotidien. Lorsque tu vas t’acheter à manger pour ton repas de midi et qu’il te reste 20 CHF par exemple. Tu décides si tu préfères t’acheter un sandwich à 15 CHF, une boisson à 1 CHF et une glace ou un sandwich à 10 CHF, une salade à 9 CHF et une boisson à 1 CHF. Finalement, ce n’est pas sorcier !

Tu trouves un modèle de budget ici.

Tu y es presque ! Tu as ton projet, tu sais exactement ce que tu veux faire, où et quand et tu as une idée bien précise de comment tu vas le mettre en place. Il te manque pourtant un élément essentiel : comment vas-tu financer ton projet et à quelle hauteur ?

Même le plus petit des projets a besoin d’un budget. Il te faudra bien un lieu, des couverts et à manger pour faire ton repas. Il faut donc que tu construises un budget pour avoir une idée des dépenses et des entrées nécessaires à la tenue de ton projet.

Pour construire un budget, rien de plus simple. Commence par faire une liste de l’ensemble des dépenses que tu vas avoir. Il peut s’agir du matériel que tu vas devoir acheter (la nourriture pour le repas), louer (le lieu ou des assiettes et des couverts), des services que tu vas solliciter (un traiteur ou un graphiste pour le flyer de l’événement), etc. Il faut ensuite que tu te renseignes pour envisager le prix que cela va te coûter et pour cela tu dois t’aider de ta vision du projet. Est-ce que tu avais envisager un repas canadien ou tu préfèrerais faire appel à un traiteur ? Une simple lettre que tu fais toi-même suffira-t-elle ou veux-tu faire appel à un graphiste ? Ces services n’ont pas le même prix.

Il faut enfin lister les entrées, c’est-à-dire les produits et recettes du projet s’il y en a (ventes, cotisations) et compléter ces entrées avec les soutiens financiers obtenus ou envisagés. La base d’un budget est qu’il doit être à l’équilibre. Cela veut dire que le montant total des dépenses est équivalent au montant total des entrées.

Imagine que tu as 10 voisins et voisines. Tu sais qu’ils et elles sont très occupé-e-s et qu’ils et elles n’auront pas le temps de cuisiner. Tu veux donc faire appel à un traiteur. Pour cela, tu proposes que chacun et chacune participent à hauteur de 20 CHF par personne. Cela te donne ainsi un budget de 200 CHF pour ton événement. Par chance, tes parents acceptent que tu imprimes l’invitation chez toi. Tu utilises tes talents et dessines toi-même l’invitation. Pour ce qui est du lieu, tu proposes le parc à côté de l’immeuble. Tu t’es renseigné et son utilisation est gratuite. Tu sais par contre qu’il te faudra acheter couverts, serviettes, sac poubelle et tu prévois également des feuilles et des crayons pour une petite activités. Tu vas jeter un coup d’œil dans une grande surface et tu budgètes cela à 20 CHF. Il te reste ainsi 180 CHF pour le traiteur.

Faire un budget peut paraître difficile, mais c’est quelque chose que tu fais au quotidien. Lorsque tu vas t’acheter à manger pour ton repas de midi et qu’il te reste 20 CHF par exemple. Tu décides si tu préfères t’acheter un sandwich à 15 CHF, une boisson à 1 CHF et une glace ou un sandwich à 10 CHF, une salade à 9 CHF et une boisson à 1 CHF. Finalement, ce n’est pas sorcier !

Tu trouves un modèle de budget ici.

A découvrir

Le poids du vide - Court-métrage

Ecoskills

USE-IT Geneva

Altera Vita